Au cours des 20 prochaines années, on s’attend à ce que la Ville accueille plus de 200 000 nouveaux résidents et résidentes. Toutes ces personnes auront besoin d’un abri, bien sûr, mais aussi d’un emploi et d’endroits où ils pourront se procurer des biens et des services. Comment savoir si on a assez de terrains disponibles pour répondre aux besoins liés à cette croissance? Que faudrait-il faire si nous en avions trop?

Afin de répondre à ces questions, la Ville de Winnipeg a retenu les services de Watson & Associates Economists Ltd. pour mener une étude sur les terrains à usage commercial et les zones d’emploi. Cette étude examinera les besoins de Winnipeg en matière de terrains à usage commercial et d’emploi (ou industriel) désignés pour voir à ce qu’il y ait assez de terrains non résidentiels pour répondre à la demande à long terme. Elle évaluera également les effets des tendances économiques récentes sur la ville et ses environs, et démontrera comment ces tendances influeront sur l’emploi à moyen et à long terme.

L’étude sera menée en deux parties. La première consistera en une analyse économique qui permettra de déterminer s’il y a assez de terrains désignés et disponibles pour répondre aux besoins de la croissance prévue. La deuxième partie examinera les politiques existantes de la Ville et formulera des recommandations fondées sur les résultats de l’analyse de la première partie, un examen des politiques des autres villes, ainsi que les commentaires des parties intéressées. Le rapport final servira aux fins de la deuxième phase du processus de révision du plan NotreWinnipeg.

L’étude sur les terrains à usage commercial et les zones d’emploi devrait être achevée à l’hiver 2018. Inscrivez-vous pour obtenir les dernières nouvelles sur le progrès du projet.

Le mardi 13 juin 2017, la Ville et l’équipe de consultants ont animé la première de deux ateliers liés au projet. Environ 50 parties intéressées ont participé à l’atelier. Celles-ci représentaient des courtiers, des gestionnaires et des promoteurs immobiliers, des institutions municipales, des secteurs industriels clés, d’autres ordres du gouvernement, ainsi que d’autres organismes affiliés au gouvernement.

L’équipe de consultation nous a relayé les résultats préliminaires des recherches, mais notre but principal était d’obtenir l’avis des participants et des participantes. À la suite d’une présentation, ceux et celles qui ont participé à l’atelier nous ont fait part de leurs observations relativement aux tendances récentes et émergentes, aux possibilités à venir ainsi qu’aux considérations en matière de la disponibilité des terrains en répondant à un sondage qui a servi aux tours de table. Les commentaires reçus seront intégrés à une ébauche de rapport qui formera la base du deuxième atelier à l’intention des parties intéressées cet automne.

Le second atelier dédié aux parties intéressées a eu lieu le lundi 27 novembre 2017. La plupart des personnes qui y ont assisté étaient les mêmes que celles du premier atelier. En tout, 23 personnes sont venues.

Le but principal de cet atelier était de présenter les conclusions du rapport préliminaire, y compris les tendances en termes d’aménagement à Winnipeg, les résultats des prévisions en matière d’emploi, les besoins en terrains qui ont été définis, ainsi qu’une analyse des tendances et des besoins pour ce qui est des aménagements commerciaux. Après la présentation du consultant, on a tenu quatre tables rondes thématiques au sujet des politiques recommandées. Les thèmes en question étaient l’amélioration de l’ensemble des politiques sur les terrains à usage commercial et les zones d’emploi, la protection des zones d’emploi, le financement des infrastructures dans les zones d’emploi et l’intensification de l’emploi, et l’amélioration des politiques liées aux terrains à usage commercial.